RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Erntz Jeudy a les mains entre les partitions, la peinture et le patrimoine !

Erntz Jeudy a les mains entre les partitions, la peinture et le patrimoine !



Dans la prochaine révolution culturelle qui se prépare en Haïti pour les années à venir, dans les domaines liés à la gestion du patrimoine, il faudra compter sur les compétences de plusieurs anciens de l’École nationale des arts (ENARTS), notamment ceux et celles qui ont choisi de poursuivre leurs études tant en Haïti qu’à l’étranger, afin de renforcer leur capital humain dans des champs aussi exigeants comme la conservation et la restauration entre autres. Coup d’œil sur le parcours de l’artiste peintre et professionnel de la conservation Erntz Jeudy.

Dix ans plus tôt, ce professionnel rapporte avoir participé à la restauration de l’une des plus importantes œuvres haïtiennes, connue sous le nom de : «Serment des ancêtres» de Guillaume Guillon Léthière et des portraits d’anciens présidents haïtiens, peints par Louis Rigaud, appartenant à Yale Peabody Museum. Ce qui nous laisse comprendre, en plus de son rôle de contribuer en tant qu’artiste à l’enrichissement du patrimoine culturel haïtien, cet ancien boursier du gouvernement français et du département d’État des États-Unis s’engage actuellement à sa sauvegarde au Centre de conservation de biens culturels de l’UniQ, s’est déjà inscrit dans de grands projets culturels majeurs en Haïti.

Dans sa biographie, il se présente ainsi : « En tant que plasticien, Erntz Jeudy a présenté ses œuvres pour la première fois au public en février 2006 lors d’une exposition de masques en papier mâché organisée avec ses camarades à l’ENARTS autour du thème «Fisti-Enarts-naval». Son nom figure dans la liste des anciens de l'ENARTS qui ont participé dans la décoration du parcours du carnaval « Solèy leve » en 2007. Il a pris part également à quelques expositions en Haïti et à l’étranger, notamment à l’Institut français d’Haïti en avril 2009, au Centre Culturel Brésil-Haïti en juillet 2009, au Karibe Hôtel en juin 2011 et à Palm Beach State College à Miami en janvier 2012. Sa première peinture est publiée dans un catalogue en 2016 dans le cadre d’une correspondance entre les artistes de Port-au-Prince et ceux de New York.

De l’abstraction et la figuration, cet artiste peintre souligne qu’il développe un style synthétique et méticuleux, conçu par la combinaison. Toute sa démarche s’articule par un mélange entre la peinture et la sculpture et par l’harmonie entre ses lignes et ses mouvements, où les formes se déforment pour donner de nouvelles formes.

Dans son travail pictural, il emprunte la palette des néo-expressionnistes afin de réaliser une peinture riche en intensité et en expressivité, tout en abordant dans ses chansons parallèlement d’autres thèmes comme l’amour, l’environnement et la diversité, tout en invitant à une meilleure responsabilité écologique. Les couleurs vives sont fortement représentées dans la palette de cet artiste peintre qui combine autant les connaissances techniques, les savoirs scientifiques et les dimensions culturelles.

Dans cet engagement manifeste, nous retrouvons dans sa peinture un ensemble d’œuvres qui illustrent des sujets comme: « Toile naturelle », « Règne de l’amour », « Connexion spatiale » et « Métamorphose », entre autres.

D’autres œuvres assez importantes enrichissent les collections de l’artiste comme « Rédemption » ; sa première peinture est titrée: « Transcendance » ou «Portrait de l’Esprit créateur». Selon cet artiste, son objectif est d’atteindre la supériorité en art, et il croit que c’est par sa démarche de converger les médiums et disciplines artistiques divers vers une même cause qu’il va le réaliser.

Dans son palmarès, on retient qu’Erntz Jeudy, après ses études en arts plastiques, a travaillé comme assistant de conservation-restauration au Centre de sauvetage de biens culturels. Ce projet a été porté par l’ancien ministre de la Culture, Olsen Jean Julien, qui a été implanté en Haïti après le séisme par la Smithsonian et le Gouvernement haïtien.

Déterminé à se perfectionner pour mieux servir son pays et grandir avec honneur, suite à cette expérience, il s’est tourné vers la formation en gestion et conservation des biens culturels à l’Université Quisqueya. Parallèlement, Erntz Jeudy a bénéficié de plusieurs stages de spécialisation en conservation-restauration en dehors d’Haïti, plus précisément aux États-Unis entre 2014 et 2015, et en Europe : en France en 2011, et Belgique en 2016.

De la sensibilité dans les aires picturales de l’artiste, les lignes courbes, les cercles et d’autres figures qui rapprochent du corps de la femme et des fleurs participent largement à la célébration de la créativité de l’artiste au quotidien. Erntz Jeudy affirme une volonté de présenter des œuvres complexes à son public. Dans un même tableau, il nous dévoile à la fois un corps de femmes, associé à un cœur, des feuilles, deux oiseaux, et plusieurs autres éléments appartenant à la flore et la faune.

Dieudonné Cédor, Franck Louissaint et Jean Ménard Derenoncourt figurent parmi les trois principaux professeurs qui ont influencé le parcours artistique et pictural de l’artiste Erntz Jeudy, qui porte le pseudo de « Dyapazon ». Né à Carrefour en 1977, où il a fait ses études classiques. Il a déjà prouvé son talent en musique depuis son adolescence à l’église, mais il voulait se spécialiser dans la mode. C’est grâce à la haute couture qu'il est devenu conscient de ses aptitudes en dessin, avoue-t-il. Ce qui l’a poussé à intégrer l’École nationale des arts en arts plastiques, entre 2004 et 2008.

De ses performances dans les arts de la scène grandement stimulées par sa passion pour la musique, Il allait profiter de son passage à l’ENARTS pour s’améliorer aussi en musique et gagner le premier prix d’un concours de chant organisé par la direction de l'ENARTS en juin 2007. À noter qu’Erntz Jeudy s’était bien avant initié à expérimenter, dès l’âge de 10 ans, les techniques de l’art de la récupération. Autant conclure, entre les partitions pour la musique, la peinture ou les arts plastiques, et le patrimoine en termes de gestion et de conservation, Erntz Jeudy se confirme comme une ressource importante pour le développement du secteur culturel haïtien.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [5622]