RTPacific Contact Avis
 
36.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le RAFASGE honore des femmes gonaivïennes inspirantes

Le RAFASGE honore des femmes gonaivïennes inspirantes



Le Regroupement autonome de filles avisées pour une société gonaivienne plus évoluée (RAFASGE) a organisé le samedi 1 et mai 2021 une cérémonie de reconnaissance et d'hommage en l'honneur des femmes de la société civile de la cité de l'Indépendance. Sept femmes ont été honorées pour leur parcours exceptionnel et leur contribution à la dignité de la société gonaivienne.

Le Regroupement autonome de filles avisées pour une société gonaivienne plus évoluée. (RAFASGE) a réalisé une activité de première importance le samedi 1er mai au local de l’École professionnelle des Gonaïves. Outre une conférence qui s'est déroulé autour du thème : « Comment freiner la recrudescence des violences faites aux femmes en Haïti animée par Youdeline Cherizard, avocate et enseignante ; Velina Élysée Charlier, gestionnaire et activiste ; Lovely Jean Louis, avocate et activiste féministe ; et Djems Lafortune, sociologue et avocat, une cérémonie d'hommage à été réalisée en l'honneur des femmes. Parmi les sept femmes honorées, cinq d'entre elles ont reçu des trophées « Fanm fò » pour leur courage, leur esprit de collaboration et leur engagement social et entrepreneurial ou professionnel au bénéfice de la société.

Il s'agit de Nativa Carmelie Saint Hilien ex-mairesse assesseure des Gonaïves. Elle est l'instigatrice du projet « Sante diyite », à la Mairie des Gonaïves. Grâce à son esprit d'innovation, la mairie a su se démarquer du sempiternel ramassage d'ordures. « Sante diyite » a touché plus de vingt-trois zones vulnérables de la ville des Gonaïves. Puis, Il y a Lovely Jean-Louis et Gina Jeanty. La première est membre d'Avocats sans frontières. Elle évolue spécifiquement dans le secteur des droits humains et dans la protection des femmes et filles en situation de vulnérabilité. Grâce à l'intervention de l'organisation des Avocats sans frontières du Canada, la majorité des femmes violées dans la prison civile des Gonaives ont retrouvé leur dignité. La troisième Gina Jeanty est entrepreneure et est un modèle de courage. Elle coordonne plusieurs activités, dont le marché de Noël, le plus grand événement social et économique à Gonaïves. Ensuite, Daphney Honorat et Fabiola Jean Louis qui sont des citoyennes engagées et entrepreneures. Elles offrent leur contribution auprès des jeunes notamment.

Marie Édith Jacqueline Honorat joseph, institutrice de carrière. Elle est reconnue pour sa compassion pour les enfants son engagement dans sa communauté. Depuis quarante ans elle forme des citoyens pour la société. Enfin, Lionnette Blanc Baudin, médecin au chevet de la population des Gonaives depuis 45 ans. Femme de cœur, elle enseigne en parallèle depuis plus de vingt-cinq ans dans plusieurs écoles et universités de la ville.

Les récipiendaires ont reçu chacune une plaque d'honneur et un trophée. La présidente de RAFASGE, Fabienne Estimable, a congratulé ces femmes pour leur contribution dans la transformation des Gonaives en une société plus juste et égalitaire. Elles sont, selon elle, des personnalités inspirantes.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5552]