RTPacific Contact Avis
 
26.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Daniel Foote démissionne avec fracas

Daniel Foote démissionne avec fracas



Daniel Foote démissionne de son poste d'envoyé spécial pour Haïti en raison notamment de la mauvaise gestion de la crise migratoire provoquée par l’afflux des migrants haïtiens aux États-Unis.

Le diplomate a exprimé, en des termes clairs, sa déception suite à la décision de l’administration Biden de procéder à la déportation de milliers de ressortissants haïtiens fuyant l’insécurité généralisée dans le pays.

Pour lui, li s’agit d’une décision inhumaine et contre-productive ajoutant que les représentants américains en Haïti sont confinés dans des complexes sécurisés en raison du danger que représentent les gangs armés contrôlant la vie quotidienne. « Notre approche politique envers Haïti reste profondément imparfaite et mes recommandations ont été ignorées et rejetées, lorsqu'elles n'ont pas été modifiées pour projeter un récit différent du mien », s’est défendu M. Foote.

Il a indiqué que le peuple haïtien, embourbé dans la pauvreté, otage de la terreur, des enlèvements, des vols et des massacres de gangs armés et souffrant sous un gouvernement corrompu avec des alliances de gangs, ne peut tout simplement pas supporter l'injection forcée de milliers de migrants de retour sans nourriture, sans abris et sans argent.

C’est une tragédie humaine supplémentaire évitable, a alerté Daniel Foote qui dénonce l’incapacité de l'État effondré à assurer la sécurité ou les services de base, et davantage de réfugiés alimenteront le désespoir et la criminalité.

Il prévient que l'afflux migratoire vers les frontières des États-Unis ne fera qu'augmenter à mesure que les autorités américaines augmentent la misère inacceptable d'Haïti.

Il presse les autorités américaines à fournir une aide immédiate au pays en vue de rétablir la capacité du gouvernement à neutraliser les gangs et rétablir l'ordre par le biais de la Police nationale.

Le diplomate préconise, en outre, un véritable accord entre la société civile et les acteurs politiques, avec le soutien de la communauté internationale, pour favoriser notamment la tenue d’élections en Haïti afin de renouveler le personnel politique.

Plus loin, M. Foote réclame une aide humanitaire au profit d’Haïti qui a aussi besoin de fonds dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19.

Il souligne également l’impérieuse nécessité pour les citoyens haïtiens d’avoir l’opportunité de tracer leur propre voie, de prendre en main leur destin et leur destinée lors des compétitions électorales indiquant que les marionnettes internationales et les candidats privilégiés leur refusent toujours cette alternative.

En guise de conclusion à la correspondance adressée au secrétaire d’État Anthony Blinken, l’ambassadeur a clairement fait remarquer que la stabilité en Haïti restera toujours un leurre tant que les citoyens ne pourront pas élire démocratiquement leurs dirigeants.

La Rédaction




Articles connexes


Afficher plus [8356]