RTPacific Contact Avis
 
26.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Covid-19 : plus de 3000 personnes déjà vaccinées

Covid-19 : plus de 3000 personnes déjà vaccinées



La campagne de vaccination contre la Covid-19 progresse lentement dans le pays. Le vaccin Moderna, reçu par le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), est déjà disponible dans deux départements du pays, l’Ouest et le Nord.

Environ 10 jours après l’arrivée du premier lot de 500 000 doses de vaccins anti-covid-19 dans le pays, la campagne de vaccination progresse à pas de tortue. Jusqu'à 26 juillet, seulement 3 028 individus ont reçu une dose de vaccins anti-covid-19 disposés par le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP). Entre autres, 1 171 individus sont inoculés au cours des trois derniers jours, et 341 personnes se sont fait injecter une deuxième dose, puisqu’ils ont été déjà vaccinés d’une première dose d’un vaccin anti-covid-19. À date, les vaccins sont disponibles dans deux départements du pays, l’Ouest et le Nord.

Dans le département de l’Ouest, six points de vaccination du MSPP sont connus. L’hôpital Saint-Damien et GHESKIO IMIS à Tabarre 41, l’hôpital universitaire de la paix à Delmas 33, l’hôpital communautaire de Juvénat/FONDEFH (Pétion-Ville) et le Centre GHESKIO INLR au boulevard Harry Truman à Port-au-Prince sont des endroits où l’on peut se faire vacciner. Le bureau central du MSPP abrite aussi un point de vaccination. Et, des institutions publiques annoncent la disponibilité du vaccin dans leurs locaux dans les jours à venir.

Le Nord est le deuxième département géographique du pays où le vaccin anti-covid-19 est disponible. Le 27 juillet, le MSPP a annoncé l’arrivée des doses de Moderna au Cap-Haitien. La campagne de vaccination a, ainsi, débuté à l’hôpital universitaire de Jutinien.

Depuis même avant l’arrivée des vaccins dans le pays, le MSPP avait indiqué que le personnel médical serait les premiers bénéficiaires des sérums anti-covid-19. Et, comme tous les autres pays, le MSPP entend prioriser aussi les personnes à haut risque. De nombreux membres du personnel médical sont les premiers à recevoir les vaccins dans les points disposés par le MSPP.

Une campagne de vaccination en panne d’intensité

À peine démarrée, la campagne de vaccination contre la Covid-19 dans le pays peine à toucher le plus grand nombre de personnes. Environ 10 jours après la disponibilité des vaccins dans la plus grande agglomération du pays, la zone métropolitaine de Port-au-Prince, 5 000 personnes n’ont pas encore été vaccinées. Il n’y a pas d’engouement du coté de la population pour se faire vacciner.

Avec la circulation de faux messages sur Internet, la gestion de la pandémie se révèle de plus en plus difficile. Si l’application des gestes barrières reste encore une préoccupation face à l’ignorance d’une grande partie de la population, l’acceptation des sérums contre la contre la covid-19 ne sera pas un pari gagné d’avance. Beaucoup de gens expriment leur crainte sur les vaccins. « Les vaccins anti-covid-19 ne peuvent pas transmettre le coronavirus. Ils peuvent avoir d’autres effets », a expliqué l’OPS/OMS en Haïti dans un post sur Facebook en réponse aux inquiétudes.

Tout comme la campagne de communication et de sensibilisation réalisée pour convaincre la population de la présence de la pandémie dans le pays, le ministère de la Santé publique a besoin aussi de sensibiliser la population sur l’importance des vaccins dans la lutte contre la Covid-19. Dans les villes comme dans les zones rurales, la sensibilisation est plus que nécessaire pour neutraliser les fausses informations en circulation sur la pandémie et les vaccins.

Stagnation du nombre de cas au quotidien

Contrairement à la hausse considérable des cas observée au milieu du mois de mai suite à la découverte des variants Alpha et Gamma dans le pays, le nombre des cas au quotidien tend à la baisse ou garde une certaine constance depuis environ deux semaines. Cependant, le nombre de morts multiplie de jour en jour. À date, le pays compte plus de 19 000 cas, dont 13 800 traités et 535 morts. Environ 3 500 cas seulement sont passés à l’hôpital.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [8261]