RTPacific Contact Avis
 
29.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Crise politique : le Forum des organisations de la société civile opte pour une solution haïtienne

Crise politique : le Forum des organisations de la société civile opte pour une solution haïtienne



Depuis deux mois, à l’initiative du Forum des organisations de la société civile, au moins une cinquantaine d’organisations travaillent de façon à trouver une solution haïtienne à la crise qui secoue le pays. Au terme des discussions, ils ont pris l’engagement de créer une commission qui a la tache d’assurer le suivi des propositions et décisions prises lors des deux mois de réunions.

Ces organisations sont issues notamment des 10 départements du pays et de la diaspora haïtienne. Après deux mois de travail, un comité de suivi composé de 7 organisations, dont Nou p ap dòmi, Croisade pour le progrès et le développement durable d’Haïti (CDPH), et la Coalition des acteurs de la société civile (CASC) a été installé. Cette commission de suivi a pour tache de discuter avec les différents secteurs en vue de trouver une solution haïtienne, pacifique et durable à la crise.

Dans son premier rapport rendu public le lundi 10 mai, cette commission baptisée ; « Commission pour la recherche d’une solution nationale à la crise », a dressé un sombre bilan de la réalité politique haïtienne. Selon les membres, la crise politique s’amplifie dans le pays alors que les enlèvements contre rançon continuent de marquer le quotidien des habitants. Largement contesté, le pouvoir en place veut avancer avec son agenda électoral chargé pour la fin de l’année.

Le dysfonctionnement des institutions, notamment le Parlement et l’appareil judiciaire, gangrené par la corruption constitue une entrave à l’aboutissement d’une solution durable, et la bonne marche de la société haïtienne, déplore l’ensemble des signataires qui émettent des réserves aux projets du président Jovenel Moïse, et ses solutions toutes faites. Selon eux, face aux refus de Jovenel Moise de respecter la Constitution, notamment l’article 134-2 qui met fin à son mandat, le pays se trouve face à la responsabilité de rechercher les voies et moyens lui permettant de sortir de l’impasse et faire triompher l’État de droit.

En outre, le Forum des organisations de la société civile signale que c’est dans cet objectif de recherche de solution pacifique que cette commission a été créée. Les initiataires misent sur la bonne foi et le sens du patriotisme des membres de la commission afin d’aboutir aux résultats escomptés. Le forum pense qu’il est temps que les forces vives de la nation travaillent d’un commun accord, dans l’idée de trouver une solution qui ne soit pas celle imposée par la communauté internationale. Déjà, les membres de la commission sollicitent le plein soutien de la population dans cette démarche qui vise à défendre les intérêts de la population, et favoriser un retour à la normale dans le pays.

Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [7989]