RTPacific Contact Avis
 
36.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Publication d’une version en créole de la Convention relative au droit des personnes handicapées

Publication d’une version en créole de la Convention relative au droit des personnes handicapées



Le document de la Convention relative au droit des personnes handicapées est disponible en version en créole haïtien. La présentation a eu lieu au local du Bureau du secrétaire d’État à l’Intégration des personnes handicapées (BSEIPH), le mardi 11 mai 2021 dans le cadre d’un projet baptisé « yon kominote pou nou tout». Ce projet est initié par l’organisme ENPAK et par le BSEIPH en collaboration avec l’Académie créole haïtien, supporté par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Cette version créole haïtien du document de la Convention relative au droit des personnes handicapées a été rédigée dans un créole accessible à tous ceux qui parlent les deux langues officielles du pays ou aux créolophones se félicite Luna Gourgue, représentante de l’Académie créole haïtien. Cette convention, ratifiée par l’état haïtien en 2009 était jusque-là disponible officiellement en français. L’académie créole haïtien a donc accompagné le BSEIPH en apportant ses conseils, ses suggestions et son approbation au texte traduit pour doter le pays de cette version créole haïtien.

Le travail ne s’arrête pas là, fait savoir la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Soinette Desir. Ce document officiel, nouvellement disponible en créole haïtien doit être accessible à tous, notamment, aux personnes en situation de handicap. Il est donc disponible en version écrite, numérique et vocale. Selon Soinette Désir, le BSEIPH va aussi travailler sur une version facile pour les personnes avec un handicap intellectuel. De même la version en braille est en cours de réalisation. Un exemplaire de cette dernière sera disponible cependant au BSEIPH, au local de « ENPAK » mais aussi dans les 8 organisations de personnes handicapées, partenaires du projet « Yon kominote pou nou tout. »

En effet, la traduction en version créole haïtien de la Convention relative au droit des personnes handicapées rentre dans un projet plus vaste d’une durée de 2 ans, soutenu par l’Agence Interaméricaine de développement international (USAID). Ainsi 8 organisations : Association d’aide des techniciens pour les personnes handicapées (AATPH), Association des handicapés du Nord-Est (AHNE), Association des handicapés pour l’avancement de l’arrondissement de Lascahobas (ASHALAS), Mouvement pour l’intégration et l’émancipation des femmes handicapées (MIEF), Organisation des handicapés de Mirebalais (OHM), Organisation des jeunes fils et filles des handicapés d’Haïti (OJFHADH), Organisation des personnes handicapées pour le développement du Nord-Est (OPHDNE) et Union des femmes à mobilité réduite d’Haïti (UFMORH) sont partenaire du projet « Yon kominote pou nou tout. Avec entres autres pour objectif, l’intégration des questions de handicap dans les politiques publiques locales, le renforcement de la capacité organisationnelle des 8 OPH précitées, ce projet est chapeauté par l’organisation haïtienne Enpak. La représentante de celle-ci a applaudi la réalisation de cette version en créole haïtien de la Convention. D’autres activités sont par ailleurs prévues pour la réalisation du projet une communauté pour tous, parmi lesquelles, la réalisation d’un diagnostic organisationnel et la mise en œuvre d’un plan de renforcement a l’intention des 8 OPH, réalisation d’une étude avec une université haïtienne, la réalisation d’ateliers sur les droits des personnes handicapées à l’intention des médias.

Geneviève Rose Murdith Joseph




Articles connexes


Afficher plus [7989]