RTPacific Contact Avis
 
26.62° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Covid-19 : Haïti redoute l’arrivée des vaccins

Covid-19 : Haïti redoute l’arrivée des vaccins



Pour la grande majorité des pays au monde, l’heure est à la vaccination de la population pour contrer l’évolution de la maladie et éviter encore plus de décès. En Haïti, pour le moment, il n’y a pas d’empressement à importer les premières doses de vaccins anticovid.

Tandis que 756 000 doses du vaccin AstraZeneca étaient promises au pays, dans le cadre du programme COVAX des Nations unies, les autorités refusent d’autoriser certains vaccins déjà en circulation. Elles évoquent notamment des problèmes de logistique pour la conservation, par congélation de ces produits sanitaires spéciaux.

La vaccination contre le nouveau coronavirus en Haïti n’est, semble-t-il, pas pour les prochains jours en Haïti. Le pays qui a résisté à la propagation virulente du virus SARS-CoV-2 tarde à recevoir les premières doses de vaccins, même celles promises par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), par l’intermédiaire du programme COVAX. À en croire des médias internationaux, les autorités haïtiennes refusent le vaccin AstraZeneca proposé.

« Le gouvernement a refusé de recevoir le vaccin AstraZeneca en raison de l'agitation mondiale qui l'entoure, considérant que la population du pays ne l'acceptera pas », a confié une source gouvernementale à des médias étrangers, dont EFE. En revanche, les autorités ont sollicité de l'OMS un vaccin moins décrié. En revanche, l'organisation mondiale reste impassible devant les exigences haïtiennes et joue peut-être la carte du fait accompli avec l’expiration du délai qui approche.

D’un autre côté, le directeur général du MSPP s’interroge sur la capacité du pays à gérer ces vaccins. « Si j’avais reçu trois millions de doses de vaccins, d’abord trouverions-nous un endroit sûr pour le stockage ? Ensuite, avons-nous la capacité d’utiliser toutes les doses avant qu’elles n’expirent ? Car lorsque vous recevez les vaccins et que vous commencez à les utiliser, ils peuvent expirer. Nous devons connaitre tous ces détails avant de pouvoir commencer à recevoir les vaccins et dire que les gens peuvent se faire vacciner », a relaté le directeur général du MSPP, Dr Lauré Adrien.

En effet, l’initiative COVAX, lors de la première série d'attributions de vaccins, a accordé à Haïti 756 000 doses fabriquées par le Serum Institute of India sous licence d'AstraZeneca.

Le nouveau coronavirus vaincu en Haïti ?

Avec près de 13 000 cas recensés après une année depuis l’introduction du virus, le pays défie toutes les prédictions. À date, le pays compte 251 morts seulement pour plus de 10 500 cas traités.

Le dernier bulletin du MSPP remonte au 18 mars. 2 cas seulement ont été enregistrés. Les autorités sanitaires comme la population donnent l’impression que le nouveau coronavirus est vaincu sur le territoire national. Les mesures barrières telles que le port du masque, la distanciation sociale et le lavage des mains, sont ignorées.

Tandis que le pays ne se préoccupe plus de la pandémie, le monde reste encore dépassé par les faits. La mise en circulation des vaccins n’apporte pas jusqu’à présent le résultat tant attendu. En Europe comme en Amérique, la propagation suscite toujours des craintes. La France a décidé de ré-confiner sa population. Le Brésil a dénombré, le 6 avril, 4 000 morts en 24 heures.

Jusqu’à 7 mars, le monde a recensé 132 millions cas de personnes infectées, 2, 8 millions de morts et 75, 2 millions d’individus guéris.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7870]