Audition des accusés dans le dossier scandaleux de l’ONA, l’ex-député Alfredo Antoine ne s’est pas présenté

Le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Port-au-Prince Jean Elder Guillaume avait convoqué des personnalités comme l’ex-député de kenscoff Alfredo Antoine pour blanchiment des produits du crime et l’ancienne directrice adjointe de l’office national d’assurance vieillesse (ONA) Stephanie Mondestin également indexée dans le rapport de l’unité de lutte contre la corruption (ULCC) pour détournement dans des institutions de l’État. 

En effet, parmi les convoqués par-devant le tribunal de première instance de Port-au-Prince, figure les noms de plusieurs personnalités indexées par l’UCC comme Jemley Marc Jean-Baptiste  pour abus de fonction, Peterson Juste et Stéphanie Mondestin soupçonnés pour leur complicité de blanchiment et association malfaiteurs ensuite l’ancien parlementaire Alfredo Antoine qui ne s’est pas pointé selon son avocat Sonet Saint-Louis le paquet est incompétent face a ce dossier .

Depuis le début de la matinée du 27 novembre, l’ex directrice adjointe de l’ONA Stéphanie Mondestin est placée en garde à vue avant d’être auditionnée et par la suite a trouvé sa libération malgré que les autorités ont gardé ses documents de voyage pour suite nécessaire.

Tandis que, de son côté l’ancien membre de la chambre basse Alfredo Antoine n’a pas répondu à l’appel qui selon son défenseur le parquet ne peut s’en charger de ce dossier.

« Le parquet ne peut en aucun cas s’en charger de ce dossier et le CG en a connaissance de cela. Sur ce, mon client a décidé de se présenter dans un tribunal au lieu de venir ici », a poursuivi Me Sonet Saint-Louis.

Plus loin, Me Sonet a affirmé que son client en a bien conscience de cette accusation et qu’il est prêt pour toute suite judiciaire, toutefois, à condition que les normes soient respectées. En réaction, le commissaire du gouvernement a pris la décision d’interdire à toutes les personnes impliquées dans le scandale de corruption à l’ONA de quitter le pays et d’envoyer le dossier au cabinet d’instruction.

 En attendant, d’autres personnalités sont attendues au parquet à savoir Daphnia Midley Paul le 29 novembre pour complicité de concussion et association de malfaiteurs conformément aux articles 45; 224; 225 et suivant le Code pénal ainsi que l’ex-coordonnateur général du projet de l’éducation pour tous (EPT)  Norbert Stimphil le 28 novembre,  les ex-sénateurs Lémine Herve Fourcand ,Joseph Lambert, Wanique Pierre et Gracia Delva sont convoqués par le tribunal de première instance de Port-au-Prince pour le 1er décembre pour détournement de bien publics.

 

Veron Arnault

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES