Et les manifestations se poursuivent...

0
215

Ils étaient nombreux à défiler encore une fois, lundi, dans les rues de la capitale et ses périphéries « contre le Premier ministre et son gouvernement qui ont enfoncé le pays dans la crise depuis environ un mois ».

En effet, les citoyens n’arrivent toujours pas à digérer les nouveaux tarifs des produits pétroliers imposés par l’équipe au pouvoir qui n’est pas décidé à faire machine arrière en dépit des mouvements de contestation survenus à travers toutes les régions ou presque du pays.

À Pétion-ville, les manifestants, banderoles, pancartes et branches d’arbres en main défilaient paisiblement scandant des slogans déplaisants au pouvoir en place.

« Mare yo, mare yo », ont-ils notamment vociféré comme pour exiger l’arrestation des dirigeants impassibles face à la crise multi-sectorielle qui tracasse le pays et qui s’est envenimée avec la rareté drastique du carburant.

Comme à l’accoutumée, des bandes de rara accompagnaient la foule qui entendait qui exprimaient ses ressentiments à l’encontre des gouvernants déterminés à la maintenir dans la crasse et la misère abjecte.

Non loin, de l’église Ste-Thérèse, les protestataires ont brulé des pneus assombrissant un court instant les parages avant de prendre la direction d’autres lieux pour faire entendre leur voix par les tenants du pouvoir et la clique de nantis qui contrôle l’économie nationale.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES