Le président de la République lance le plan de relance économique post Covid-19, 2020-2023

0
42

Alors que le nombre de cas au quotidien est reparti à la hausse depuis le mois de décembre en Haïti, l’Administration Moise/Jouthe a choisi de lancer officiellement son plan de relance économique post-Covid-19 (PREPOC) le 11 janvier 2021. Ce programme, préparé pour une période trois années (2020-2023), permettra à l’économie haïtienne de se remettre des crises de « pays lock », de Covid-19 et de la machine infernale de l’insécurité, selon le Gouvernement.

Le programme « Plan de relance économique post-Covid-19 (PREPOC) » s’étend sur une période de trois années, 2020-2023. À travers ce programme, l’Administration Moise/Jouthe entend revigorer l’économie haïtienne, terrassée par les épisodes de « pays lock », de Covid-19 et de l’insécurité. À en croire le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, par la présentation du PREPOC, le Gouvernement témoigne de sa volonté de donner une réponse durable et structurée à la situation de crise économique et sociale aggravée par la pandémie du nouveau coronavirus.

Entre autres, le PREPOC se donne pour objectif de freiner la détérioration du cadre macroéconomique ainsi que le processus de la dégradation des conditions de vie des Haïtiens. Il vise également à engager les acteurs sociaux et économiques dans une dynamique de transformation et de redressement à travers des réformes qui s’inscrivent dans la durée.

Au terme du Plan de relance économique post-Covid-19, le ministre de l’Économie et des Finances espère une croissance économique de 3 % et une baisse de l’inflation à 10 %.

Le budget total du PREPOC pour les trois années s’élève à 347, 9 milliards gourdes. Le besoin de financement est de 157, 9 milliards de gourdes. De ce montant, 139, 6 milliards de gourdes devraient être mobilisés auprès des partenaires financiers du pays. « Ce besoin de financement impliquera des efforts du budget de l’État pour un montant de 18,3 milliards gourdes », indique Michel Patrick Boisvert, qui opte pour un pour la rénovation globale du cadre du budget afin de réussir le PREPOC. Pour lui, cette rénovation est indispensable, et devient l’axe majeur du processus global de réformes des finances publiques. Cela signifie, selon le titulaire du MEF, de sortir d’une approche de budget de moyens pour intégrer une logique de budget de résultats qui implique de ne pas se limiter aux actions et projets, mais plutôt de politique publique qui apporte des résultats positifs dans la vie des citoyens.

Présent à cette cérémonie, le chef de l’État se réjouit de ce plan préparé par l’équipe gouvernementale. Pour Jovenel Moise, lancer le PREPOC est une manière de signifier qu’on a un pays à construire, une dignité à sauvegarder, un passé héroïque à honorer et à chérir. « Nous ne pouvons assumer notre destin de grandeur dans la discorde. Nous devons démarrer une nouvelle page de notre histoire pour donner de l’espoir à la jeunesse, reconquérir notre fierté et rentrer dans la modernité », a déclaré Jovenel Moise, ajoutant qu’ensemble nous pouvons réaliser l’impossible.

D’un autre côté, le président de la République estime que ce programme de relance économique est le pont pour nous permettre d’investir dans la croissance, la résilience et les opportunités, afin de mettre en place les bases d’une nouvelle dynamique de croissance et de développement humain durable. Jovenel Moise explique que ce plan a l’objectif de nous ramener rapidement au niveau d’activités économiques d’avant le « pays lock », de raffermir les entreprises pour ensuite propulser et maintenir la croissance économique.

De son côté, le chef du gouvernement a présenté le président de la République comme l’initiateur de ce plan de relance économique. Par ce dernier, Joseph Jouthe croit avoir de quoi pour apporter des redressements et des réponses appropriées aux urgences et de faciliter les objectifs d’une relance économique, de réduction de la pauvreté et des inégalités. Le Premier ministre souligne que ce travail, préparé par les ministères de la Coopération externe et de l’Économie et des Finances, est le fuit des résultats des États généraux, des objectifs du développement durable, des consultations avec la société civile et l’Université, le secteur des affaires, des ministères et des organismes de l’État. D’après le ministre de la Planification, de nombreux partenaires du pays ont contribué dans l’élaboration du PREPOC.

Faut-il signaler pendant que l’Administration Moise/Jouthe lance son plan post-Covid-19, la pandémie continue sa propagation sur le territoire national. Depuis le mois de décembre, le nombre de cas du nouveau coronavirus tend à augmenter. Le MSPP l’a attesté dans une note de presse datée du 30 décembre 2020.

Woovins St Phard

LAISSEZ UN COMMENTAIRE