RTPacific Contact Avis
 
26.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Football haïtien : les « éclaireurs » du Dialogue national

Football haïtien : les « éclaireurs » du Dialogue national



À cause d'une longue série de passes ratées sur le terrain administratif, la charpente du football haïtien est, depuis quelque temps, très fragile. Puisqu'il s'agit de la discipline #1 de notre pays, cette profonde crise d'ordre structurel affecte toutes les entités du plus vaste secteur de la société sportive haïtienne.

Dans la diaspora, les pilotes du Dialogue national avancent à grands pas en vue d'atteindre un double objectif de taille au dernier trimestre de cette année : « organisation et réussite » de la première phase de ce forum sur le chemin de l'avenir. Une colossale entreprise qui mobilise plusieurs troupes de volontaires, parce que le Dialogue national dans la loge du football est la résultante du dépassement de soi et du volontarisme sans détour.

Ça fait des années que les fans du ballon rond attendent l'arrivée du train de redressement. Sous le manteau du « service authentique », les volontaires du Dialogue national dans la diaspora sportive multiplient les démarches répondant à cet objectif longtemps caressé par le peuple sportif haïtien. Même des sceptiques d'hier montent à bord du bateau de la conscience, parce que, sur la scène sportive haïtienne, le Dialogue national est aujourd'hui incontournable dans la région football.

On ne peut trouver des solutions efficaces et durables sans tenir compte des monumentales glissades sur la piste organisationnelle. À ce niveau, on a notamment enregistré de nombreux tirs dans le décor décochés par des dirigeants de plusieurs équipes fédérales. Dans cette délicate période de transition, l'essentiel c'est de se liguer pour trouver la meilleure formule qui permettra aux décideurs fédéraux de cadrer leurs « tirs administratifs » sur le terrain de la relance. Donc, au sujet des différentes rencontres du Dialogue national, priorité aux propositions essentiellement sportives et constructives.

Ainsi, partout sur le circuit du Dialogue national, évitons les couloirs extrémistes, causes majeures de la dégringolade de notre football pendant les dernières décennies. Ouvrons plutôt des valises de propositions porteuses d'espoir sur les différentes tables de concertation dans la diaspora, puis en Haïti où doit, en principe, se tenir la 2e phase du Dialogue national.

Depuis quelques semaines, d'inconditionnels volontaires travaillent sans relâche afin d'enregistrer une forte participation d'ouvriers sportifs bleu et rouge aux divers chantiers de la diaspora, siège de la première phase du Dialogue national. Au tableau gris de notre football, utilisons la craie de la sportivité, de la sagesse et de la solidarité pour favoriser le retour de la clairvoyance, de la méthode et de la discipline dans toutes les classes footballistiques haïtiennes.

Sur l'actuel banc administratif de la FHF, il y a une commission de normalisation à compléter ou à renforcer pour l'exécution du cahier de charges de la FIFA : modifications des Statuts, bonne gouvernance, élections, etc. Mais sur le béton de la diaspora sportive, l'ambition des « meneurs de jeu » de l'équipe du Dialogue national, c'est de gagner cette grande bataille en vue d'ouvrir des fenêtres de saine gestion au profit de la famille bleu et rouge de football.

À noter que pour concrétiser l'organisation du Dialogue national dans la diaspora, les ouvriers sportifs délivreront la marchandise sectoriellement, puis par État. Déterminés au maximum, ils ne nourrissent qu'une seule ambition : « mettre leur dynamisme et leur passion saine au service de leur pays ». Une ambition en harmonie avec la devise du Centre de promotion sportive (CPS) : « servir sportivement le sport » !

Au cortège de la solidarité, des régiments de volontaires de la diaspora se lancent sur la piste d'un exceptionnel combat pour le Sport national. Un combat mené par des compatriotes fraternellement engagés sur la voie de la foi et de l'espérance. Car ils sont les « éclaireurs » de la première phase du Dialogue national dans la diaspora.

Pour authentification :
Raymond JEAN-LOUIS
(718) 666-1764

Roland JÉROME
(786) 290-6166

Etzer TOUSSAINT
(845) 821-8942

Ernst DUCOSTE
(857) 237-0605

Herby RICHEMOND
(305) 300-9885

New York, le 25 août 2021




Articles connexes


Afficher plus [2772]