S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le ministre des sports Max Attys jette l'éponge !

Le ministre des sports Max Attys jette l'éponge !



Quelques mois après son entrée en fonction, le ministre de la Jeunesse des Sports et de l'Action civique, Max Attys a remis sa démission au Premier ministre haïtien, Joseph Joute. Il a pris cette décision quelques jours après avoir dénoncé la mauvaise utilisation des fonds destinés à la construction d'infrastructures sportives sur l'admission du président Joseph Michel Martelly.


Le passage de Max Attys à la tête du ministère de la Jeunesse des Sports et de l'Action civique a été d'une courte durée. Entrée en fonction le 6 mars 2020, le désormais ex-ministre n'a passé que 4 mois dans son poste.

En effet, le jeudi 16 juillet, il a écrit au premier ministre pour lui annoncer officiellement sa démission. Le départ de M. Attys survient quelques jours après qu'il ait monté au créneau pour dénoncer le projet de construction des infrastructures sportives dans le pays sous le régime de M. Martelly.

Il avait notamment pointé du doigt Olivier Martelly dans la dilapidation de l'argent destiné audit projet. Lors de cette conférence, il avait pris en exemple le centre construit aux Cayes, ceux de Jérémie et dans d'autres villes où les travaux sont disproportionnés par rapport à la somme dépensée par l'État, argent issu du fonds Petrocaribe.

Max Attys qui a aussi pointé du doigt les firmes de construction SECOSA, ROFI et ADOM responsables de ces travaux inachevés et inadaptés, avait exigé que l'action publique soit mise en mouvement contre tous ceux qui ont dilapidé l'argent du peuple haïtien.

Sa sortie fracassante a d'ailleurs suscité la réaction d'Olivier Martelly qui lui a répondu dans une lettre, à travers laquelle il a nié son implication directe dans ces projets. Olivier Martelly a affirmé qu’il n’a jamais été comptable de deniers publics et n’a jamais géré des fonds publics au nom de l’État. Sa fonction, dit-il, auprès de Michel Martelly consistait, dans le cadre du programme «Football pour changement », à faire la promotion des activités sportives en faveur des jeunes et à assurer le suivi de la mise en place des infrastructures décidées par le gouvernement d'alors.

Dans ce tohu-bohu, le ministre Attys préfère tourner le dos au gouvernement dirigé par Joseph Joute. Tout compte fait, le MJSAC aura besoin d'un nouveau chef de file pour continuer à mettre à exécution la politique du pouvoir en place. Quant aux accusations de l'ancien ministre, il revient à la justice d'élucider cette affaire.

Kenson Désir




Articles connexes


Afficher plus [2577]