S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’heure des championnats de vacances

L’heure des championnats de vacances



Depuis l’annonce de la reprise des activités ecclésiastiques et scolaires, la société haïtienne semble tourner la page du nouveau Coronavirus dont les cas de contamination sont en chute suivant les données des autorités sanitaires. Dans plusieurs régions du pays, on renoue avec les bonnes habitudes des tournois informels de football appelés « champyona vakans. Sans aucune restriction sanitaire, ces compétitions sont les premiers signes du retour des activités sportives dans le pays.


Contrairement à certains pays d’Europe et d’Amérique latine, Haïti semble vouloir considérer la pandémie de la Covid-19 comme un événement du passé. Les autorités ont ailleurs donné feu vert à la réouverture des frontières et des églises fermées depuis l’apparition des premiers cas. Les activités scolaires seront aussi de retour le 10 aout à venir. Les mordus du ballon n’ont pas tardé à « déconfiner » avec l’organisation de plusieurs compétitions de vacances.

Dans la capitale, on peut être déjà témoin de plusieurs championnats de football. À Petion-ville, Carrefour, La Plaine du Cul-de-sac, les supporteurs répondent présents à chaque annonce de matchs. Les matchs sont généralement l’occasion pour les jeunes de se retrouver après plus de 3 mois d’arrêt de toutes les activités. Ils en profitent généralement pour se saluer, s’embrasser comme si la Covid -19 n'a jamais été introduite en Haïti.

Cette tradition couvre toutes les grandes villes du pays et même les régions les plus reculées. Aux Gonaïves, en dépit de l'absence du plus grand championnat de vacances de la ville, Mondialito, d'autres tournois sont organisés dans la Cité de l'indépendance. C'est le cas du championnat de jeunes à Descahos, le championnat de la Rue Jean-Jacques, le championnat de vacances de Pont-Gaudin et celui de Praville.

L'enthousiasme des supporteurs, la détermination des joueurs à donner du spectacle, l'implication des gens de ces communautés sont entre autres le point commun de ces activités estivales aux Gonaïves. Les Gonaïviens n'ont adopté aucune mesure relative au protocole sanitaire: absence de cache-nez, forte concentration de gens dans un espace assez réduit.

C'est la même situation au Cap-Haïtien où les compétitions démarrent avec l'annonce de la réouverture du pays. Dans la Cité christophienne les mordus du ballon remplissent déjà les terrains dans le championnat La paix de Robillard, le championnat du quartier de Bois Rouge. L'ancien candidat à la présidence et dirigeant du parti politique Pitit Dessalines a même une compétition qui porte son nom: la Coupe Moïse Jean Charles à Milot. Sous peu, le championnat Ballon de la renaissance morinoise (BAREM) animera les riverains de Quartier Morin.

À Léogane, le plus populaire championnat organisé par l'Association des journalistes sportifs de Léogane est dans la phase des inscriptions. On attend presque qu'une vingtaine d'équipes pour assurer l'ambiance au parc Gérard Christophe. Car, plus que les matchs du championnat haïtien de première division, le championnat de l'AJSL fait souvent carton plein à chaque match.

De l'inquiétude sanitaire

Ils sont nombreux à redouter une recrudescence des cas de contamination avec ces foules qui se regroupent aux abords de ces espaces de jeu. Il paraît urgent que l'État envisage de mettre un certain contrôle sur ces tournois informels. D'autant que dans plusieurs zones, les joueurs de première division prennent part dans ces matchs.

Il est évident qu’on est, actuellement en Haïti, passé à une autre étape dans la gestion de la Covid-199. Désormais, les championnats de vacances donnent le signal de la reprise du sport dans les dix départements géographiques du pays.

Kenson Désir




Articles connexes


Afficher plus [2577]