S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La croissance de la Concacaf Gold Cup: de 1991 à 2019 !

La croissance de la Concacaf Gold Cup: de 1991 à 2019 !



La Gold Cup a été organisée pour la première fois en 199. La finale de la première édition avait mis aux prises les États-Unis et le Honduras. De cette première édition, en 1991, à celle de 2019 entre le Mexique et les États-Unis, retour sur une compétition qui continue sa croissance.


La première édition du tournoi a eu lieu en 1991 aux États-Unis, tout comme chacune des 15 éditions suivantes, les États-Unis servant d'hôte unique ou de co-hôte. Huit équipes réparties en deux groupes de quatre ont participé au tournoi inaugural du 28 juin au 7 juillet. Los Angeles étant la ville hôte, 12 matchs ont été joués au Los Angeles Memorial Coliseum et quatre au Rose Bowl de Pasadena.

La deuxième édition de la Gold Cup en 1993 a vu le tournoi se développer dans un nouveau pays, avec le Mexique comme co-hôte et le célèbre Estadio Azteca de Mexico comme site de la finale. Plusieurs changements ont été apportés à la troisième édition de la Gold Cup en 1996. Au lieu de jouer au milieu de l'été, le tournoi a été reprogrammé pour l'hiver et le peloton a été porté à neuf équipes, avec trois groupes de trois. C'était également la première fois qu'une équipe non-Concacaf était invitée au tournoi. Le Brésil, alors champion en titre de la Coupe du Monde de la FIFA, y avait participé. Les autres nations qui ont ensuite été invitées à la Gold Cup étaient la Colombie, le Pérou, l'Équateur, la Corée du Sud et l'Afrique du Sud.

Trois ans plus tard en 1998, le tournoi a été étendu à 10 équipes, puis à partir de 2000, le tournoi comprenait 12 équipes réparties en quatre groupes de trois équipes, qui serviraient de format pour les coupes d'or de 2002 et 2003, cette dernière voyant un retour au concours d'été. En 2005, Concacaf a ensuite changé le format de la phase de groupes à 12 équipes réparties en trois groupes de quatre équipes, qui a également été utilisé pour les tournois 2007, 2009, 2011, 2013, 2015 et 2017 avant l'extension de l'édition 2019 à 16 équipes, dont quatre équipes en quatre groupes.

En 2015, le Canada a été co-hôte pour la toute première fois, avant que le Costa Rica et la Jamaïque co-organisent des matchs dans l'édition 2019, marquant la première fois que le tournoi se déroulait en Amérique centrale et dans les Caraïbes. Historiquement, la qualification des équipes qui n’ont pas reçu de soumissions automatiques a été déterminée par leurs arrivées respectives lors de la Coupe des Caraïbes ou de la Copa Centroamericana de l’année.

Cependant, cela a changé pour l'édition 2019 avec l'avènement de la Ligue des Nations de la Concacaf dans laquelle les 10 meilleures équipes de qualification CNL ont également obtenu une place dans la Gold Cup 2019, rejoignant les six équipes qui ont concouru dans la Concacaf Hexagonal 2017.

À l'avenir pour la Gold Cup 2021, les qualifications pour toutes les équipes sont déterminées par la performance dans la CNL, avec les deux meilleurs finisseurs dans chacun des quatre groupes de la Ligue A et l'équipe en première place dans chacun des quatre groupes de la Ligue B tous assuré une offre. Les quatre dernières places sont déterminées par un système de séries éliminatoires mettant en vedette les équipes de troisième place de la Ligue A, les équipes de deuxième place du Groupe B et les équipes de première place de la Ligue C.

Texte original : concacaf.com




Articles connexes


Afficher plus [2577]