S'identifier Contact Avis
 
23° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Biden entre Trump et Obama !

Biden entre Trump et Obama !



Désormais aux commandes de la plus puissante des armées dans le monde, en sa qualité de président des États-Unis, l’ancien vice-président de Barack Obama, va, à son tour et en première ligne, écrire l’histoire de son pays.

Il s’agit en effet d’un discours rassembleur pour la première communication officielle, du nouveau président des États-Unis, prononcée au Capitole à Washington, le 20 janvier 2021. Il invite et rappelle au peuple américain et au monde entier : « Nous pouvons nous traiter les uns les autres avec dignité, respect, nous traiter comme voisins plutôt que comme adversaires ».

De l’intérieur comme à l’extérieur des États-Unis, en dehors de la crise sanitaire mondiale de la Covid-19 et de ses conséquences économiques, c’est une Amérique divisée et déshabillée qui attend cet homme politique qui a connu à la fois des échecs, des scandales et des succès, qui devra tout faire pour recollerles morceaux et rapprocher le plus possible les pièces de cette société mosaïque.

L’homme, c’est un fait, dispose de suffisamment d’expériences politique et diplomatique majeures, accumulées durant son parcours parlementaire que pendant les deux mandats présidentiels d’Obama entre 2008 et 2016. Avec le retour des démocrates à la Maison-Blanche et une majorité confirmée au Sénat, la nouvelle bataille pour les quatre prochaines années de l’après Biden, est désormais lancée pour le renouvellement d’un deuxième mandat pour le couple présidentiel Biden-Harris, ou Harris et une autre figure importante et imposante dans le camp des démocrates en 2025.

Désormais à partir de ce mercredi historique du 20 janvier 2021, Joe Biden devra revenir sur les pages sombres de l’administration de Trump, pour ainsi se rapprocher de l’ère de Barack Obama, qui incarnait certainement l’espoir pour les minorités aux États-Unis, en particulier pour les communautés afro-américaines. À quel prix ? Et comment y parvenir à cette fin ? Ce qui est certain, c’est que l’Amérique a grand-soif de paix, de tolérance et de respect. L’Amérique de Martin Luther King a grand-soif de liberté et de protection des droits de tous les citoyens, incluant ceux des migrants, des travailleurs, et des familles en situation irrégulière.

Donald Trump, en laissant tôt la Maison-Blanche, pour ne pas assurer avec élégance le transfert du pouvoir à son successeur, a adopté une posture insolite. La dernière qu’un président a eu cette même attitude remonte à plus d’un siècle et demi. L’avenir certainement nous confirmera si oui ou non, le quarante-cinquième président américain va se reposer ou se replier, pour pouvoir mieux rebondir lors des prochaines élections présidentielles. Ce qui est sûr et certain, les institutions régaliennes et "l’establishment" au pays de l’Oncle Sam ne vont certainement pas céder face aux nouvelles attaques et d’éventuelles tentatives des extrémistes et des partisans du chaos du 6 janvier 2021.

Des espoirs pour plus d’un. Particulièrement pour les artisans de la dernière campagne électorale en date, réalisée dans un contexte de crise sanitaire et économique, de crise sociétale et politique. Que va-t-on véritablement espérer de l’ère Biden-Harris ? Quels sont les actifs de Donald Trump sur lesquels Joe Biden devrait miser pour rassurer la population américaine et renforcer l’influence de son pays sur le plan géopolitique ? À quoi l’Union européenne, des pays comme le Mexique, la Russie, la Chine, Taïwan, Israël, l’Iran ou l’Arabie Saoudite, Cuba, le Venezuela ou Haïti pourraient-ils s’attendre dans la nouvelle diplomatie à l’aune des « Démocrates » qui va se développer durant les quarante-huit prochains mois ?

Désormais, l’avenir du politicien aguerri Joe Biden, devenu le quarante sixième président des États-Unis, à 78 ans, est en D ! Entre démarcation des dérives et torts causés par Trump à la démocratie américaine, et le dépassement d’Obama, dans ses faiblesses et ses limites ! L’Amérique de Donald Trump n’est plus. Celui de Joe Biden, assisté de la première femme vice-présidente, Kamala Harris, devra se redresser dans les prochains jours, semaines, mois et les quatre années à venir.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [1185]