S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Des complaintes de la diaspora haïtienne !

Des complaintes de la diaspora haïtienne !



Dans l'attente de la prochaine journée nationale dédiée à la diaspora haïtienne, où tous les violons s'accordent à louer les contributions financières et solidaires des membres de la diaspora dans l’économie haïtienne, en dehors de la promotion de l’image positive d’Haïti via l'excellence académique et les performances sportives, socioculturelles et professionnelles des ressortissants et descendants haïtiens sur la scène internationale, il nous faut inventer en dehors des séances de blagues hilarantes, un espace pour écouter les souffrances émotionnelles, et la déception de certains membres de la diaspora haïtienne.

Dans l'attente d’une nouvelle Constitution en Haïti, favorable à une meilleure intégration plus valorisante et durable des membres de la diaspora haïtienne, on ne peut laisser passer sous silence, les principales complaintes de la diaspora haïtienne parmi les plus pertinentes.

De la perception abusive des proches en Haïti, à transformer leurs parents à l’étranger, en de véritables boîtes à transfert d’argent. Au moindre appel téléphonique ou message, c’est une demande, un souci, une urgence ou un besoin à satisfaire qui motivent parfois ces communications.

D'autres proches en Haïti, ne se contentant pas surtout de solliciter des transferts déjà garantis de façon régulière, vont parfois dans un esprit mesquin, malsain et malveillant, jouir sans bien entretenir, jusqu'à détruire les biens construits à la suite des années de sacrifices en territoire étranger.

De la manipulation abusive pour soutirer de l’argent à des complots impliquant des proches, ils sont nombreux les parents haïtiens dans la diaspora, qui ne souhaitent plus jamais revenir en Haïti, considérée comme une terre ingrate et maudite, en raison de toutes les mauvaises épreuves subies par naïveté ou par leur refus de se laisser manipuler !

Difficile de répertorier les complaintes des membres de la diaspora haïtienne envers leurs proches, comme dans plusieurs autres communautés étrangères, sans prendre en compte les scènes de jalousie, de trahison, des découvertes génétiques des enfants nés d’un autre père en dehors du mariage communément appelées : « Koutpitit », les cas d’empoisonnement, des enlèvements durant les séjours, de cambriolage et de vol à la suite d’importantes transactions financières, sont parmi les actes qui découragent la diaspora et dégradent les relations entre des membres éloignés d’une même famille.

Derrière les transferts d'argent envoyés par les membres de la diaspora à leurs proches, qui permettent à ces âmes bienfaitrices de jouir en temps et lieu, d’un certain prestige, des marques de respect, et d’une autorité souvent symbolique et momentanée (le temps de leurs séjours en Haïti), il ne faut pas ignorer la souffrance et le silence de ces derniers !

D'abord, parce que certains d'entre eux choisissent de cacher leur triste réalité socioprofessionnelles et économique, suivant leur statut dans l’État d’accueil, pour pouvoir mieux impressionner ou snober leurs proches en Haïti. Souvent ces relations familiales, amicales ou amoureuses via les réseaux sociaux s'entretiennent sur la base des manipulations réciproques et récidives dans une perpétuelle illusion de bien-être !

Dans la liste des complaintes des membres de la diaspora haïtienne, évoluant aux quatre coins du monde, il est venu le temps pour nous de les collecter et de les compiler, non pas dans un souci de déshabiller le mal, la souffrance et les humiliations de ces pauvres « Diaspopo ». Mais de préférence, il s'agit pour nous de sensibiliser et d’inviter leurs proches en Haïti, à agir de façon plus respectable, responsable et réciproque !

Dans quel sens les médias à travers des sports publicitaires ou des débats, en dehors de l’école haïtienne, dans le cadre d’une approche autour de l’éducation financière, à partir de l’éthique et de la solidarité de la diaspora, pourraient encourager les familles haïtiennes et les jeunes en particulier, à mieux gérer entre les frontières, les relations humaines et inter-familiales, amicales et sentimentales avec leurs proches à l’étranger, qui ne peut pas se limiter à de simples demandes d’assistance financière et de réception de transferts d’argent !

Débattre autour des difficultés rencontrées par les membres de la diaspora haïtienne, s’inscrit à la fois comme une démarche de respect mutuel, de responsabilité sociale, de reconnaissance morale, et de réciprocité animée par le sens de l’éthique. En dehors des impacts relatifs à la stabilité ou non de la monnaie locale face aux devises qui divisent, et décident dans beaucoup de cas de la température des relations humaines, il est venu le temps d’encourager une meilleure culture d’empathie dans les relations entre les parents établis en Haïti ou à l’étranger qui envoient vice versa des transferts avec leurs proches ! Parfois jusqu'à rester les poches vides !

Diminuer les complaintes de la diaspora, c’est opter pour des relations plus solidaires et durables !

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [1139]