S'identifier Contact Avis
 
21° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Installation d’un nouveau conseil d’administration par intérim à la tête de la BNC

Installation d’un nouveau conseil d’administration par intérim à la tête de la BNC



Le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, a installé ce mardi 9 février 2021, un nouveau conseil d’administration par intérim au sein de la Banque Nationale de crédit (BNC). Ce conseil est composé comme suit : Raoul Pascal Pierre Louis, président ; Guy Marie Caseneuve, vice-président ; Ivicat Hilaire Pierre, directrice générale ; Éric François et Pierre Alex Bazile, membres. Avec cette nouvelle équipe, le ministre Boisvert dit attendre au renforcement de la BNC.


Dans une cérémonie qui s‘est déroulée à la Banque Nationale de Crédit (BNC) de la rue des Miracles du centre-Ville de Port-au-Prince ce mardi 9 février 2021, le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert a procédé à l’installation d’un nouveau conseil d’administration par intérim à la tête de la BNC. À part certaines personnalités du secteur bancaire qui ont été remarqués, l’ancien sénateur du département Sud, Hervé Fourcand a payé de sa présence. Les membres qui forment ledit conseil sont : Raoul Pascal Pierre Louis, président ; Guy Marie Caseneuve, vice-président ; Ivicat Hilaire Pierre, directrice générale ; Éric François et Pierre Alex Bazile, membres.

Dans son discours de circonstance, le ministre de l’économie et des Finances a profité pour remercier le conseil sortant pour leur dévouement vis-à-vis de l’institution financière. M. Boisvert croit avec l’appui de la nouvelle technologie, la BNC doit s’imposer « en vue de répondre aux multiples sollicitations des agents économiques en rendant accessible un crédit de proximité sur l’ensemble du territoire national ». D’après le grand argentier de la nation, la BNC, avec ce nouveau conseil, doit « s’atteler à mettre en œuvre des programmes capables de promouvoir l’inclusion financière ». Ce faisant, dit-il, la BNC « aura contribué à favoriser l’éclosion de petites et moyennes entreprises, la création d’emploi et du même coup, participé à la réduction de la pauvreté ».

Selon M. Boisvert, avec une BNC plus ouverte aux crédits, plus proche des agents économiques, on est donc en droit d’attendre des résultats du conseil d’administration qui se prépare à prendre les rênes de l’institution bancaire. Il appelle les nouveaux membres du conseil à participer activement aux côtés du président du Conseil à la mission assignée à la banque commerciale de l’État. Tout en se référant aux expériences et compétences des membres du conseil, M. Boisvert dit attendre « le renforcement de la capacité de la BNC tout en respectant scrupuleusement les directives des circulaires de la banque de la République d’Haïti en vue de garantir la bonne santé financière et la réputation de l’institution ». Le ministre de l’Économie et des Finances a profité pour renouveler le support de la boite qu’il dirige à la BNC tout en espérant que le nouveau conseil sera à la hauteur de sa tâche.

Pour sa part, le président du conseil, Raoul Pascal Pierre Louis, a remercié, entre autres, le président de la République, Jovenel Moïse, pour la confiance qu’il a placée en ce nouveau conseil. Il promet de gérer sainement et de façon efficace la BNC. Tout comme le ministre de l’Économie et des Finances, il a salué le travail du conseil sortant et appelle à la collaboration de tous ses collègues de l’institution bancaire dans le but de réaliser la mission assignée. « Tout en ayant pour boussoles, les directives et circulaires en vigueur dans le système bancaire ainsi que les normes financières internationales, toutes les mesures nécessaires seront prises pour améliorer davantage l’image de la BNC et de ses employés », a fait savoir M. Pierre Louis.

Faut-il signaler, ledit conseil a été nommé par arrêté présidentiel donné au palais national le 3 février 2021 et publié dans le journal officiel, Le Moniteur en date du jeudi 4 février 2021 dans un contexte où les opposants politiques et diverses couches de la société continuent de plaider pour la fin de ce régime en place.

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [3061]