S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Une soirée exceptionnelle au PAPJAZZ 2021



Le groupe Zèklècréateur du concept de la nouvelle génération en Haïti au début des années 80 a enflammé la scène Rhum Barbancourt de l'Université Quisqueya dans la soirée du lundi 18 janvier 2021 dans le cadre de la quinzième édition du PAPJAZZ.


Au début de cette soirée musicale, le public haïtienétait émerveillé par le saxophoniste Allemand Jacob Manz, l'invité d'honneur et le groupe cubain Real Project. Tous ces artistes,absolument remarquables, ont marqué,de leurs empreintes, le coeur des mélomanes haïtiens qui ont vécu une soirée exceptionnelle et qu’ils ne vont pas oublier de sitôt.

Les musiciens les plus illustres de Zèklèétaient sur la scène de PAPJAZZ le 18 janvier dernier à l’Université Quisqueya.Zèklè, de manière définitive, a propulsé la musique haïtienne à l’avant-garde des expressions artistiques des années 80. Pour ce concert exceptionnel, le groupe était presque complet à part l’absence du pianiste Raoul Denis Junior. Aux côtés des frères Widmaër (Joël et Mushi) respectivement à la batterie et au clavier, le groupe était soutenu par Fabrice Rouzier etKekeBélizaire, deux instrumentistes partenaires et inséparables. L’inusable Arius Joseph à la percussion, Gérald Kébreauà la guitare, Béatrice Kébreaucomme choriste,etc.

Du beau monde pour une seule soirée. Les mélomanes n’en demandaient pas mieux. Un tantinet nostalgiques, pensifs et rêveurs, ils reprenaient à voix haute les compositions de Zèklè qui ont bercé plusieurs générations. Derrière sa batterie avec sa voix qui garde encore toute sa fraicheur,JoelWidmaëra revisité le répertoire du groupe. Reponnmwen, Amélie racontant une histoire fée, Stop, pito n pat zanmi et Nan farinaylapli, Pil ou fas du célèbre parolier Ralph Boncy ont transporté le public vers le firmament envoûtant de la bonne musique.

Des sonorités de jazz, bien servis par le rythme entrainant de la nouvelle génération de la musique racine,ontaussi enchanté plus d’un. Wangolo, dédié au musicienHantz Peters récemment décédé, fut l’un des moments les plus émouvants du spectacle du groupe Zèklè à l’Université Quisqueya.

Le duo,composé de Jacob Manz et du pianiste Hannes Stollsteimer, s’était aussi joint à la fête. Ces deux instrumentistes ont ébloui les spectateurs du PAPJAZZ par des interprétations de bonne facture. Les yeux fermés, le saxophoniste a passé en revue son répertoire notamment les compositions gravées sur l’album Natural Energie. Pour combler les interludes, le groupe raraFollowa fait le show. Pour la deuxième partie du programme,le quartette cubain Real Project, fondé en 2013 par le batteur Ruly Herrera et le pianiste Jorge Luis Lagarza, heureux d’être en Haïti, ont assuré avec brio. Leur musique est imprégnée de différents rythmes cubains,avec des touches de pop, R&B, funk, country, et même de jazz rock.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5321]