S'identifier Contact Avis
 
25.2° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Émouvante cérémonie lors de l’inauguration de la salle de conférence Michel Soukar



Ce mercredi 21 octobre 2020 dans la matinée en présence de plusieurs personnalités de la société civile, C3 éditions,au cours d’une cérémonie sobre, mais teintée d’émotions, a inauguré officiellement la salle de conférence Michel Soukar à Delmas 31. Cette salle de conférence qui rend hommage à Michel Soukar homme aux multiples facettes : journaliste, romancier, poète, historienet chroniqueur des temps actuels haïtiens, sera consacrée à promouvoir des échanges intellectuels au profit notamment de la jeunesse estudiantine de la capitale.


Tousceux qui ont pris la parole: Patrice Dalencour, Claude Prepetit,Victor Benoit, l’ancien gouverneur de la Banque centrale Charles Castel, le poète Marc Exavier et le PDG de C3 éditions Fred Brutusont tenu à souligner à travers des propos éloquents l’importance de cette salle de conférence qui va favoriser des rencontres et des débats didactiques au sein de la communauté haïtienne. Elle sera aussi disponible pour des colloques et pour tous ceux qui veulent partager leurs projets, leurs idées avec les hommes et les femmes de bonne volonté, animés de dynamisme pour une Haïti meilleure. Empêché à New York en raison de la pandémie du Coronavirus, Pierre André Guillaume a placé ses mots en la circonstance et a exprimé toute son émotion en constatant que ce projet puisse enfin se concrétiser: « Penser à créer un espace de rencontres en ces temps de confinement relève d’une foi en un avenir meilleur. Je partage cette confiance en une Haïti où bientôt les idées l’emporteront sur les armes; un pays dans lequel"du choc des idées jaillira la lumière“. De la sincérité des discussions naitra le vrai développement. »

Nommer cette salle de conférence Michel Soukar, cet homme aux milles visages qui n’avance jamais masqué, me laisse l’impression que l’espace serviraà tous les échanges intellectuels. Comme Michel Soukar qui offre une palette de facettes : poète, romancier, journaliste, historien, essayiste, cette salle de conférences sera mise à la disposition de tous.

Le PDG de C3 éditions,dans ses propos de circonstances, a placé l’évènement dans son contexte . Selon lui, l’inauguration de la salle de conférence Michel Soukar revêt un cachet particulier, car c’est l’une des rares occasions que l’on honore une personnalité publique de son vivant: « Ici en Haïti, nous avons pris l’habitude( elle est mauvaise ou bonne? Je ne sais pas) d’honorer les morts.

Ici à C3, nous nous sommes dit : pourquoi ne pas honorer un talent de son vivant?

Car, beaucoup plus que le culte des morts, le culte des vivants a l’avantage de donner comme référence aux jeunes haïtiens un modèle existant vraiment dans la réalité et aussi de donner à la personnalité qui est honorée l’encouragement indispensable à la poursuite d’une œuvre sociale et intellectuelle de grande envergure.

Il y a un autre aspect de la question que nous sommes portés à observer à la lumière de cette apparemment simple inauguration de ce matin: C’est la vertigineuse descente aux enfers de notre société. C’est avec une grande tristesse, c’est avec un coeur rempli d’amertume que nous contemplons cette dégradation, ce douloureux déchirement social, cette piteuse dégradation des mœurs dans un pays où clairement l’élite a failli à sa mission ».

Il a aussi laissé entendre que l’engagement chez C3 éditions est un engagement citoyen. Lequel se base avant tout sur l’honnêteté et la sincérité des démarches et des actions visant au bien-être collectif. Un engagement qui doit aller à l’encontre des vieilles habitudes d’irrespect des droits des autres et d’ignorance des devoirs du citoyen. « Nous sommes toujours, constamment en quête d’opportunités qui nous permettent de faire avancer la cause de la culture haïtienne. Le public haïtien est témoin de ce que nous avons réalisé en peu de temps. Nous sommes encore en train de donner un exemple d’engagement citoyen et d’intégration socioculturelle qui sont potentiellement sources de bonnes pratiques et de réussites. En ce matin tout particulièrement je suis heureux de pouvoir partager avec l’écrivain Michel Soukar le plaisir de cet instant mémorable où nous donnons son nom à un espace culturel qui est appelé à durer et à fructifier ».

Marc Exavier, directeur du centre culturel L’Amaranthe aux Gonaives, une autre institution de C3 éditions qui accompagne la jeunesse artibonitienne sur le chemin du savoir et de la connaissance, a esquissé un portrait vivant de Michel Soukar qu’il considère comme un homme de conviction et de courage, un véritable modèle et un phare. En des termes profonds, Marc Exavier a expliqué qu’il connaît Soukar depuis plus de quarante ans. À ses yeux, Soukar est un authentique héros qui ne l’a jamais déçu. D’autres intervenants ont pris la parole parmi lesquels l’ancien directeur de la Banque de la République d’Haïti, Charles Castel, et le professeur et homme politique Victor Benoit. Tous ont salué le travail intellectuel de Michel Soukarqui publie dans la collection Textes retrouvés de C3 éditions des ouvrages sur l’histoire d’Haïti et des personnalités inspirantes de notre société. Sur les murs sont placardées des photos de plusieurs intellectuels haïtiens tels que Jean Joseph Vilaire, Horace Pauléus Sanon, Sténio Vincent , Anténor Firmin, Rosalvo Bobo, Léon Pamphile, etc. Et au fond de la salle il y a la bibliothèque contenant tous les titres de C3 éditions. Cette bibliothèque est appelée Monferrier Dorval, du nom de l’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats lâchement assassiné. Ànoter que le 30 octobre prochain une conférence sur les menaces sismiques sera prononcée par le géologue Claude Prepetit.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5120]