S'identifier Contact Avis
 
30° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Un appel à texte en hommage à la vaillante prêtresse vaudou « Cécile Fatiman »



Sur une initiative de plusieurs poètes, un appel à texte est lancé du 20 septembre au 17 octobre 2020 en vue de constituer une « Anthologie de 101 poèmes Vodou ». Il s’agit derendre hommage à la vaillante prêtressevaudou Cécile Fatiman, une héroïne de l’histoire d’Haïtiprésente lors du congrès historique de l’Acul du Nord déroulé les 14 et 15 aout 1791 sous l’égide de Boukman, un papa Loa. L’intellectuel et géographe haïtien Jean Marie Théodat, responsable de communication du projet et membre du comité de sélection des textes a expliqué au journal Le National la portée de cette initiative. Entretien.


Le National : Parlez-nous de cet appel à textes « Anthologie 101 poèmes Vodou ».

JeanMarieThéodat : Cet appel est une initiative de quelques poètes touchés part la problématique de la place de la femme dans la Révolutionhaïtienne.

L.N : Quel est l’objectif de cette initiative ?

J.M.T : Nous voulons rendre justice à celles que l’historiographie traditionnelle a passéessous silence. Rendre hommage est une façon d’affirmer notre attachement à nos racines.

L.N : Vous rendrez ainsi hommage à la prêtresse vaudouCécile Fatiman. Pouvez-vousnous en dire plus ?

J.M.T : Cécile Fatiman est une figure de la Révolution et qui a joué un rôle important auprès de Boukman dans le soulèvement du mois d’aout 1791. C’est donc le rôle historique que nous voulons mettre en lumière et la participation des femmes dans la guerre de libération.

L.N : Sur quels sujets doivent-ils intervenir exactement ?

J.M.T : Tous les sujets qui ont rapport avec l’histoire, la colonisation, l’esclavage et l’indépendance sont bienvenus. En créole et en français
L.N : Où doivent ile soumettre leursœuvres ?

J.M.T : Les propositions sont à envoyer à James Fleurissaint.

L.N : Qui soutient cette initiative ? Quel sera l’impact de cette activité dans notre société ?

J.M.T : Cette initiative a reçu l’appui de nombreuses institutions nationales et publiques, dont le MIC.

L.N : Y aura-t-il des primes à gagner ?

J.M.T : Il n’y a pas de prime, mais le privilège d’être retenu dans une liste restreintede poètes
Le National : Le mot de la fin.

JeanMarieThéodat : Nous espérons que cet exercice permettra de révéler de nouveaux talents et de rendre un hommage vibrant à une grande figure de notre histoire commune.

Propos recueillis par :
Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5029]