S'identifier Contact Avis
 
29.18° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Guitare soul jam avec Ralph Condé



Ralph Condé est bien installé dans le milieu dans le HMI depuis quelques décennies. Pour preuve, il se passe de présentation. Condé a commencé très jeune dans la musique haïtienne. Il s’est fait un nom avec le groupe musical Papash, ensuite avec le Tabou Combo en passant par ses albums solos.


Ralph Condé est un musicien des années 80 qui a décidé de rendre un hommage à plusieurs musiciens, qu’ils soient guitaristes comme lui ou batteurs comme Ulrick (Touco) Bouzi parmi d’autres.

Excellent musicien guitariste et compositeur, Ralph s’est imposé avec beaucoup de notoriété dans la musique haïtienne. Victime d’un attentat dans la ville de New York, il s’était réfugié à Montréal, Canada, avant d’aller s’installer définitivement en Floride.

Depuis quelques années, il anime des cours de guitare en ligne ouverts à tous. Profitant de la plateforme YouTube, Ralph échange ses expériences avec d’autres musiciens guitaristes pour valoriser leur contribution dans la musique haïtienne.

Au cours d’une conversation avec Ralph Condé, le guitariste capois Eddy Woolley, qui est un cousin du musicien Henri Célestin, a expliqué ses débuts dans la musique à l’âge de quinze (15) ans.

Wooley a connu son premier groupe musical qui avec Les Diables bleus du Cap-Haitien. Après, il a remplacé le maestro guitariste Robert Martino au sein de Les Difficiles de Pétion-Ville ensuite, Eddy est devenu le maestro du DP Express. C’était au cours des années 1970.

Entre autres activités, Ralph offre la possibilité à d’autres guitaristes de promouvoir, avec lui, l’instrument qu’est la guitare. Il l’a déjà fait avec Clément (Kéké) Bélizaire de Mizik Mizik et Jimmy Jean Félix, ancien de Boukan Guinen.

« Selon moi, la guitare c’est l’instrument le mieux joué par les Haïtiens, c’est l’instrument le plus utilisé dans le compas, la musique racine et autres. Il faut observer qu’il y a une génération qui monte et qui refuse de travailler, qui s’intéresse plutôt aux tenues vestimentaires (chemises, maillots, lunettes, pantalons), et qui produit la même sonorité. Les musiciens de cette génération ne font que répéter le même travail contrairement aux anciens musiciens comme Eddy Woolley, Jean Claude Jean, Dadou Pasquet, qui sont différents.Aujourd’hui, nous sommes dans la pauvreté musicale, la majorité des guitaristes d’aujourd’hui jouent sur la grosse corde de leur instrument, sans aucun accord pour attirer l’attention. Et je crois que Ralph est en train de faire un bon travail », explique Kéké Bélizaire.

Une très bonne initiative de Ralph qui nous fait redécouvrir certains musiciens qui nous réchauffent le cœur. Ces derniers expliquent leur parcours, ce qu’ils ont vécu dans le passé et donnent leurs opinions sur l’avenir de la musique haïtienne.

De plus, les amateurs de la musique d’aujourd’hui confondent le guitariste qui exécute le solo, celui qui assure l’accompagnement et le groove. Pour preuve, c’est difficile de ne pas prendre en exemple les guitaristes accompagnateur Jean Claude Jean, Reynold Nader et d’autres.

Les jeunes guitaristes ont beaucoup d’intérêt à regarder les vidéos de Ralph Condé pour comprendre comment utiliser la pédale, etc.

Walcam




Articles connexes


Afficher plus [4860]