S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le centre Pen Haïti solidaire des travailleurs de la presse

Le centre Pen Haïti solidaire des travailleurs de la presse



Le centre Pen Haïti a publié une note en date du 4 mars 2019 pour manifester sa solidarité envers les journalistes haïtiens tués et persécutés dans leur activité professionnelle. Dans un entretien accordé au journal Le National le 7 mars 2019, la présidente du centre Pen Haïti, l’écrivaine Kettly Mars a présenté au nom de l’institution sa sympathie et sa solidarité envers les journalistes haïtiens qui sont le plus souvent victimes des actes de brutalité policière et qui sont les cibles de certains manifestants. Au cours de cet entretien, Mme Mars a rappelé que le droit de l’information est menacé en Haïti et rappelant toutefois que la liberté d’expression constitue un droit de l’homme et une liberté fondamentale consacrée par l’articulé 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Elle a souligné que le centre Pen suit avec attention la conjoncture où la liberté d’expression est menacée. Elle a évoqué que lors de la disparition du photojournaliste Vladjimir Legagneur l’année dernière, le centre avait organisé une veille en sa mémoire avec la participation de Edyne Célestin et l’historien Michel Soukar. « Le centre Pen condamne l’attitude de certaines personnes qui déforment les informations ou qui font de l’infotox », a-t-elle souligné. Selon Kettly Mars, tout cela nuit à la bonne marche de la démocratie dans le pays. Dans cette correspondance que nous publions, le centre Pen Haïti invite les travailleurs de la presse à se solidariser dans l’exercice et la défense de la liberté d’expression.

Centre Pen Haïti

Note de solidarité avec les travailleurs de la presse

Le Centre Pen Haïti, dont la mission est de rassembler les travailleuses et travailleurs de la plume attachés aux valeurs de paix, de tolérance et de liberté, rappelle son engagement à la promotion et à la défense de la liberté d’expression en Haïti. Le Centre Pen Haïti oeuvre pour la libre circulation des idées et des informations et s’oppose à toute forme de censure arbitraire. Fort de ce principe, le Centre Pen Haïti exprime sa solidarité avec les travailleurs de la presse, victimes de brutalités policières ou partisanes dans l’exercice de leurs droits à la liberté d’expression et à l’information durant les récentes manifestations à Port-au-Prince et dans les villes de province. Le Centre témoigne sa sympathie envers toutes les victimes de ces violentes répressions, particulièrement les journalistes Robenson Sanon et Josué Belamour atteints de projectiles.

Le Centre Pen Haïti croit fermement que toute tentative de dialogue et de tèt ansanm pour sortir le pays du chaos dans lequel il se trouve aujourd’hui sera vouée à l’échec si nous ne prenons pas à coeur d’apaiser l’expression violente des conflits et des haines de classe. Le Centre Pen Haïti exhorte tous les travailleurs de la plume à se solidariser, à renforcer leur communauté afin de réclamer d’une même voix le respect le plus strict des garanties constitutionnelles de la liberté d’expression et des droits humains.

Le Centre Pen Haïti se déclare pour une presse libre et croit que la recherche du progrès vers un ordre politique et économique mieux organisé en faveur de toute la communauté haïtienne implique la critique des gouvernements, des administrations et des institutions. Il rappelle aussi que la liberté d’expression exige le refus, dans l’ensemble des médias, de la presse écrite et parlée, comme des réseaux sociaux, de publications délibérément mensongères et la falsification et la déformation des faits à des fins politiques et personnelles.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [4792]