S'identifier Contact Avis
 
21° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


ONI : quatre millions de cartes déjà enregistrées dans le système



Le Gouvernement à travers l’Office national d’identification (ONI) continue sa campagne de mobilisation pour livrer aux citoyens haïtiens les cartes d’identification nationale unique. Ainsi, l’ONI affirme avoir déjà enregistré jusqu’à 21 février quatre millions de citoyens dans sa nouvelle base de données.


Environ deux mois après sa visite à l’Office national d’identification (ONI), le président Jovenel Moise s’y est rendu, le lundi 22 février, une nouvelle fois pour s’enquérir des travaux de cette institution incontournable dans l’identification des citoyens. Le directeur général de l’ONI, Jude Jacques Elibert, a confié au chef de l’État que quatre millions de cartes sont déjà enregistrées dans le système de l’institution jusqu’au 21 février. À en croire M. Elibert,ces individus ont leurs actes de naissance insérés dans la base de données de l’ONI.

Si pour obtenir la carte d’identification nationale unique le citoyen a besoin de son acte de naissance. Ainsi, le Gouvernement a mis en place l’opération coup de poing pour identifier des « millions d’Haïtiens » dépourvusde papiers d’identité de base. Entre décembre et février, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Rockefeller Vincent, a indiqué avoir fourni 400 000 actes de naissance contrairement aux 100 000 livrés ordinairement par année.

Pour réaliser ce grand effort dans la livraison des actes de naissance, le directeur général des Presses nationales, Ronald Saint-Jean, s’est fixé l’objectif d’imprimer trois millions formulaires de naissance et 7 500 registres. Environ 1 700 000 formulaires et près de 3 800 registres sont déjà livrés au ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP).

Même si le MJSP a réalisé des progrès significatifs dans la livraison des actes de naissance, le président Jovenel Moise croit qu’il y a encore beaucoup à faire. Le chef de l’État demande au titulaire du MJSP de travailler en collaboration avec le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Audain Fils Bernadel, afin de toucher les habitants des sections communales les plus reculées. Jovenel Moise souligne la nécessité d’aller vers la population au lieu d’attendre qu’elle se déplace vers les bureaux des officiers de l’État civil.

De concert avec la fédération des CASEC, le ministre de la Justice entend multiplier les stratégies pour atteindre les sections communales. Maitre Vincent a relaté que le MJSP utilisera les clercs bénévoles dans cette démarche de mobilité. « Ils seront désormais payés pour accomplir leur tâche », a expliqué l’ancien directeur général de l’ULCC. Il a mis en garde quiconque tente de demander de l’argent pour ce service.

D’un autre côté, le ministre chargé de la Citoyenneté, Guy Junior François, a fait savoir que les services de l’ONI seront présents dans les missions diplomatiques. La fabrication des cartes d’identification commence déjà dans cinq missions diplomatiques, a précisé le ministre François. Le Gouvernement veut doter également les missions diplomatiques la capacité de fournir des actes de naissance et des extraits d’archives, selon le ministre.

Pour le ministre chargé des Questions électorales, Mathias Pierre, la question d’identification est d’une grande importance pour le pays. « Pour voter, il faut avoir une carte d’identification », a expliqué M. Pierre. Il estime que les élections restent le seul moyen dont dispose la population pour choisir ses dirigeants. Le nouveau ministre a évoqué des dispositions qui sont entrain de prendre pour faciliter la tenue des prochaines compétitionsélectorales en Haïti.

En marge de cette visite, Jovenel Moise a réitéré son souhait de passer le pouvoir à un président élu.

Faut-il signaler qu’à l’approche du 25 avril, date retenue pour le référendum constitutionnel et de septembreles électionsgénérales, le temps restant, pour la livraison de la nouvelle carte à tous les citoyens,est drastiquement court. Avec quatre millions de cartes d’identification nationale unique enregistrées, de nombreux citoyens doivent encore réclamer leurs cartes afin de participer pleinement au referendum constitutionnel et aux prochaines élections.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7612]