S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Assassinat de Monferrier Dorval : Le Barreau de Port-au-Prince continue d’espérer les résultats de l’enquête

Assassinat de Monferrier Dorval : Le Barreau de Port-au-Prince continue d’espérer les résultats de l’enquête



Cinq mois plus tard, la lumière n’est toujours pas faite sur l’assassinat du bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval. Entre l’arrestation récemment d’un suspect, des moyens qui ne sont pas mis vraiment à la disposition du juge d’instructeur Renord Régis et la demande de création d’une commission d’enquête internationale sur le dossier, le Barreau de Port-au-Prince renonce à toute idée de baisser le bras.


Dans une interview téléphonique accordée ce mercredi 20 janvier 2021 à la Radio Télévision Pacific et au journal Le National, le secrétaire général du Barreau des avocats de Port-au-Prince, Me Robinson Pierre Louis, a fait le point sur le dossier d’assassinat de Me Monferrier Dorval. D’après l’homme de loi, l’affaire suit timidement son cours en dépit du fait que le Premier ministre avait expliqué ce que ce dossier ne fait pas parti de ses priorités pour le moment.

Avec l’autorisation du président de la République, faut-il signaler, le Premier ministre Joseph Jouthe devrait répondre les questions du juge d’instruction le 15 janvier 2021 à titre de témoin dans le dossier du feu bâtonnier. Ce qui n’a pas été fait; et le concerné, par le biais du ministre de la Justice, avait proposé la date de 22 février 2021 pour son audition.

Le mardi 19 janvier 2021, une personne très recherchée dans le cadre de l’enquête de l’assassinat du bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, répondant au nom de Gerson Laurent, a été appréhendée à Pétion-Ville. Pour le secrétaire général du Barreau de Port-au-Prince, qui dit avoir entendu cette information comme tout simple citoyen, le plus important c’est l’instruction du juge. « Nous attendons seulement le rapport final ou l’ordonnance », a fait savoir Me Pierre-Louis.

« Pour que nous puissions ressentir vraiment qu’il y a quelque chose qui se fait dans le dossier, a expliqué le secrétaire général, premièrement, nous avons besoin que la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) puisse remettre son rapport au juge d’instruction. Deuxièmement, que le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) octroie des moyens au juge d’instruction pour faire son travail dont un véhicule blindé pouvant faciliter sa circulation et troisièmement de prendre les mesures de sécurité appropriées… ».

Par ailleurs, l’homme de loi dit attendre que la DCPJ puisse jouer correctement son rôle tout en déplorant la lenteur enregistrée au niveau du CSPJ afin de fournir des moyens au juge. « Selon ce que j’ai appris, le CSPJ, par le biais de son président, avait ordonné aux administrateurs de donner tous les moyens au juge de fonctionner. On dirait, qu’à date, rien n’est fait », a relaté l’avocat.

Parallèlement, M. Pierre-Louis dit que le barreau va continuer à insister pour que le président de la République permette la création d’une commission d’enquête internationale sur l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval, cinq mois après. Sur ce point, Avocats Sans Frontières Canada (ASFC) dit appuyer « la proposition formulée par différentes institutions haïtiennes, dont la Fédération des barreaux d’Haïti, l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, et l’Office de la protection du citoyen (OPC), de créer une commission d’enquête internationale indépendante afin d’appuyer les autorités nationales chargées de l’enquête sur l’assassinat du bâtonnier Dorval ».

Ainsi, en date du 14 janvier 2020, ASFC ainsi que plusieurs organisations de la société civile en Haïti, dont l'Ordre des avocats du barreau de Port-au-Prince, ont lancé une pétition pour la création de la commission. « Bien que la justice se soit saisie de l’affaire, plusieurs irrégularités et obstructions graves à l’enquête ont depuis été constatées. Par cette pétition, nous exigeons la mise en place d’une commission d’enquête internationale menée par des experts nationaux et internationaux afin d’élucider les circonstances du décès de Me Monferrier Dorval », peut-on lire. Face à cet état de fait, le secrétaire général du Barreau de Port-au-Prince en a profité pour enjoindre la population à signer cette pétition qui circule sur les réseaux sociaux.

Faut-il noter, d’après la pétition, « la commission d’enquête proposée démontrerait l’engagement du gouvernement à lutter contre l’impunité qui sévit dans le pays et contribuerait à redonner confiance aux Haïtiens et aux Haïtiennes dans les institutions chargées de protéger leurs droits ».

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [7601]